Le Blog

Flux RSS

Quelle batterie choisir pour mon installation photovoltaïque ?

Par Axel 28 mai 2014 3987 Vues Pas encore de commentaires

Plusieurs sortes de batteries existent pour les utilisations type sites isolés, les plus répandues étant les batteries plomb-acide et les batteries au gel.

Les batteries au gel seront généralement plus cher, mais tiendront plus longtemps.

Remarque importante : optez toujours pour des batteries spécialisées pour sites isolés. Il s'agit de batteries conçues pour pouvoir effectuer un grand nombre de cycles de charge / décharges, et qui permettent également de se décharger à plus de 65%.

Par exemple, choisir des batteries de voiture ne serait vraiment pas bon : ces batteries sont conçues pour délivrer une grande puissance pendant très peu de temps, et pas pour subir un grand nombre de cycles de charges / décharges. La batterie sera alors détériorée bien trop rapidement par rapport à une batterie spécifique.

De manière générale, les batteries ont une tension de 12V, et une capacité éxprimée en Ah (ampères/heure).

 

Tableau Ah pour consommation en W

Par Axel 28 mai 2014 66099 Vues Pas encore de commentaires

Combien d'Ampères représentent une consommation en Watts ?


Les appareils électriques du bord portent généralement leur consommation électrique en Watts sur une étiquette. Mais la section des conducteurs qui les alimentent est définie en millimètres carrés de diamètre, pour le nombre d'Ampères qu'ils doivent transporter. 

Plus le courant est fort en Volts pour un nombre de Watts donné, moins le nombre d'Ampères à transporter sera important. 

L'Ampérage est donc égale au nombre de Watts divisé par le voltage et vice versa.


Quelle capacité de batterie choisir ?

Par Axel 16 mai 2014 8046 Vues Pas encore de commentaires

Nous allons prendre comme exemple un besoin quotidien de 250 Wh.

La première chose à vérifier est la tension de la batterie.

Dans la plupart des cas, il s'agit de batteries de tension 12 V.

Voici une règle d'éléctricité très simple : Puissance = Tension x Intensité, soit Intensité = Puissance / Tension.

Dans notre cas, nous avons donc Intensité = 250 Wh / 12V = 20.8 Ah.

Notre besoin quotidien, avec une (ou plusieurs) batterie(s) de 12V est donc de 20.8 AH.

Attention : comme je le disais précédemment, il ne faut pas oublier que la batterie ne doit jamais se décharger complétement.

En général, nous prendrons des batteries à décharges profondes prévues pour supporter au moins 60% de décharge, ce qui veut dire que nous ne pourrons utiliser que 60% de la capacité de la batterie pour ne pas l'user prématurément.

En d'autres tèrmes : il faut majorer la capacité de la batterie en fonction, soit 40%.

Résultat : 20.8 Ah x 1.4 = 29.1 Ah. Il faudra donc une capacité de batterie minimum d'environ 30 Ah pour subvenir aux besoin quotidiens.

Remarque importante : encore une fois, n'hésitez pas à augmenter votre capacité si votre budget le permet.

Il s'agit ici du minimum théorique qui ne tient pas compte d'un certain nombre de critères techniques.

Appliquez par exemple 30% de marge supplémentaire pour ne pas avoir de coupure : mieux vaut plus que pas assez !

Accédez directement à notre calculateur automatique.

Ampèresheures.com a réalisé pour vous ce calculateur, vous permettant de réaliser automatiquement ce que nous avons fait à la main jusque là.

Le régulateur de charge Steca Tarom MPPT 6000-M remporte le Prix de l'innovation Otti 2014

Par Axel 9 avril 2014 5961 Vues Pas encore de commentaires

Le régulateur de charge Steca Tarom MPPT 6000-M remporte le Prix de l'innovation Otti 2014

 

 

La société Steca Elektronik GmbH a reçu le Prix de l'innovation Otti 2014 pour son régulateur de charge de pointe Dual MPPT Steca Tarom MPPT 6000-M à l'occasion du 29e Symposium de l'énergie solaire photovoltaïque qui s'est tenu dans la ville de Bad Staffelstein.

 

Ce produit innovant a séduit le jury de spécialistes par ses avantages exceptionnels.

 

Fort de sa puissance de 3,6 kW, l'appareil convient à la totalité des batteries lithium-ion.

 

Outre les algorithmes de charge complexes, le régulateur se distingue par ses diagnostics de batterie, un enregistreur de données longue durée, plusieurs interfaces différentes et un rendement élevé.


Le nouveau régulateur de charge Steca Tarom MPPT 6000-M apporte une réponse aux changements technologiques actuels qui entourent la filière photovoltaïque.


La réduction des prix des panneaux et du tarif d'achat de l'électricité permet d'augmenter considérablement l'attractivité des installations en site isolé et des installations d'autoconsommation.

 

Le régulateur de charge MPPT convient particulièrement bien à ces types d'application.

 

Les batteries lithium-ion en plein développement posent également de nouvelles exigences en termes de technique de charge auxquelles le nouveau Steca Tarom MPPT 6000-M satisfait dès maintenant.

 

Le rôle de précurseur est ici joué par le premier régulateur de charge équipé d'un enregistreur de données interne et complet qui héberge l'ensemble des données de rendement pendant une période de vingt ans. Un écran graphique LCD auto-explicatif affiche ces données, ainsi que les informations essentielles relatives au système.

 

Deux trackers MPP distincts et une plage de tension d'entrée allant jusqu'à 200 V DC offrent au sein d'un seul et même appareil une souplesse importante en ce qui concerne les différentes orientations, les possibilités de raccordement, les types de panneau et les tensions des strings.

 

Le produit Steca Tarom MPPT 6000-M constitue également le premier régulateur de charge qui obtient un rendement de conversion mesuré sur le terrain de 99 %.

 

Cette valeur a été confirmée par plusieurs mesures indépendantes de l'Austrian Institute of Technology (AIT) de Vienne.

 

Les nouveaux algorithmes innovants et complets constituent la nouveauté majeure du régulateur de charge Steca Tarom MPPT 6000-M.

 

Une stratégie de charge tout particulièrement conçue pour les batteries lithium-ion lui permet de charger de façon professionnelle la totalité des compositions chimiques au lithium à des tensions nominales comprises entre 10 et 60 V.

La stratégie de charge est en mesure d'adapter parfaitement une multitude de paramètres à l'ensemble des batteries au lithium disponibles.

 

Il est désormais possible pour la première fois de charger des batteries nickel-cadmium et nickel-hydrure métallique.

 

Le régulateur de charge Steca Tarom MPPT 6000-M propose également des algorithmes révolutionnaires et innovants pour les batteries au plomb.

 

Ainsi, le « State of Health » (état de santé) permet, à titre d'exemple, d'adapter la stratégie de charge en fonction de l'ancienneté de la batterie et par conséquent de prolonger considérablement sa durée de vie.

 

Enfin, le nouvel algorithme du SOC reposant sur le filtre de Kalman et ses capacités particulières d'adaptation au comportement de l'utilisateur viennent compléter le portrait de cette solution innovante.

 


Le régulateur de charge Steca Tarom MPPT 6000-M remporte la première place du Prix de l"innovation Otti 2014.

 

 


L’équipe de concepteurs Steca autour du régulateur de charge Steca Tarom MPPT 6000-M se réjouit de la première place remportée au Prix de l"innovation 2014.

 

Steca Tarom MPPT 6000-M

 

 

Petite précision sur ce modèle:

Le régulateur Tarom MPPT 6000-M est un nouveau produit dans la même gamme que le Tarom MPPT 6000 existant.

 

Le Tarom MPPT 6000-M est le "maitre" dans cette gamme, et comprendra des nouvelles fonctionnalités, telle que 3 contacts auxiliaires programmables, des nouveaux algorithmes de charge, et la compatibilité à différentes technologies de batteries (par ex. lithium etc.).

 

Le Tarom MPPT 6000 est la version plus basique, qui est capable de fonctionner seule, mais également en tant "qu'esclaves", donc unités extensions pour le maitre.

 

Cette version est dors et déjà disponible, pendant que le Tarom MPPT 6000-M sera disponible à la fin de 2014.


Voir le produit: http://www.steca-distribution.fr/pv-en-site-isole/regulateurs-de-charge-solaire/regulateur-tarommppt6000.html


En direct du Raid 4L Trophy 2013 ! Top départ

Par Axel 13 février 2013 11077 Vues Pas encore de commentaires

C'est partie, le 4L Trophy 2013 vient de commencer, ces mois de préparations se concrétisent, et l'ambiance c'est fait ressentir ce matin lors du Départ à 10H. Notre équipe N°26  Katya COCA et Yann FAURE Nous allons pouvoir les suivrent en direct dans quelque heures via le lien ci-dessous: http://edition2013.4ltrophy.com/#/type/classement Nous vous invitons aussi à voir sur leur blog les préparatifs: http://www.kyaventure4l.net23.net En attendant le classement, voici une petite vidéo de présentation:

Kit complet photovoltaïque site isolé ELY-M2 en DOM-TOM

Par Axel 26 décembre 2012 7546 Vues Pas encore de commentaires

ELYSUN est un distributeur / assembleur de kit complet pour site autonome en électricité depuis plus de 4 ans. Ci-dessous une installation doté du kit ELY-M2 pour une indépendance totale en électricité:

PHOTO-PV019.jpg (2048×1536)

Détail du Kit:

12 modules photovoltaïques

1 onduleur SI-2348

1 chargeur Tarom 440

1 système de fixation sur-imposition

1 boitier de jonction (modules)

24 batteries plomb-acide OPzS 420 / 2V

Câblages et accessoires

Idéal pour une maison de vacances ou de campagne, ce kit complet photovoltaïque site isolé ELY-M2, vous permettra d'apporter toute l'énergie nécessaire au bon fonctionnement de votre installation. L'énergie produite est régulée puis stockée sur des batteries adaptées. Elle sera ensuite transformée par l'onduleur pour être utilisée par votre équipement : frigidaire, ampoule, télévision, etc.

Puissance Charge AC Batterie
2160 W 2300 W 230 V - 50 Hz 420 Ah 48 V

Elysun Sites Isolés

L’énergie solaire est disponible à travers le monde ! Comme vous pouvez le constater sur la carte du monde ci-dessus, le monde se découpe en zone d’irradiation journalière. Vous devez donc prendre en considération aussi bien la période de soleil quotidienne aussi bien que l’irradiation maximale ou minimale dans ce secteur. Peu de zones ont des valeurs d’irradiation constantes pendant l’année, c’est pourquoi vous devez choisir la valeur la plus basse pendant le fonctionnement.

rendement.JPG (805×232)

Les valeurs de rendement données sont des moyennes annuelles. Tous les kits sont des exemples et doivent être dimenssionnés selon votre situation géographique. Opter pour une installation photovoltaïque en site isolé Les secteurs d’irradiation différents ont été divisés en 4 zones. Dans les tableaux ci-contre, vous trouverez le rendement d’énergie moyen des kits disponibles dans les 4 zones. Ainsi vous pouvez choisir un kit approprié pour votre installation, selon votre région géographique. source: www.elysun.fr

Le Royaume Uni met 1.8 milliards pour les 2 prochaines années sur le climat, avec 50% pour l'adaptation

Par Axel 6 décembre 2012 8716 Vues Pas encore de commentaires

Un "Rayon du jour" est attribué au Royaume-Uni pour avoir été le premier à mettre de l'argent sur la table après les financements précoces. Le Royaume-Uni a annoncé aujourd'hui que son financement climatique s'élèvera à 1,8 milliards de livres sterling au cours des deux prochaines années, soit 40% de plus que le niveau de ses financements précoces, 50% de cette somme étant consacrée à l'adaptation. Cette annonce donne un ton constructif aux n é g o c i a t i o n s sur le financement, ici à Doha. Nous exhortons les autres pays développés à commencer à mettre de l'argent sur la table et à s'engager à dépasser leurs contributions faites au titre des financements précoces. Cet engagement est assurément remarquable et bienvenu, mais dans d'autres circonstances, il aurait pu ne pas avoir satisfait aux exigences élevées du " Rayon du jour ". Ce qui le rend digne d'une reconnaissance si convoitée, c'est que le gouvernement britannique a été le  premier à s'engager.   source: mediaterre.org

Audi partenaire dans la conception d'un nouveau carburant

Par Axel 4 décembre 2012 8116 Vues Pas encore de commentaires

 

La dépendance au pétrole est un sujet récurrent.

Même si d’autres carburants alternatifs existent, c’est bien évidemment le risque de la rupture d’approvisionnement qui est la principale source d’inquiétude.

Conscient de ce risque, Audi s’est associé à une société afin de concevoir des carburants de synthèse.

À l’heure actuelle, la majorité des automobilistes - qu’ils roulent en véhicules essence, diesel ou GPL - sont dépendants du pétrole,
D’autres carburants sont bel et bien présents (électricité, bioéthanol), mais ils sont encore peu diffusés ou ont été très critiqués en raison de leur impact sur l’environnement, comme c’est le cas pour les biocarburants avec le problème des terres arables.
Cette situation inquiète les gouvernements mais également certains constructeurs qui ont décidé de réagir.
Ainsi, Audi s’est associé avec une start-up américaine afin de produire de l’éthanol et du diesel de synthèse afin de s’affranchir du pétrole.
Vous ne connaissez pas encore Joule Unlimited mais ce nom pourrait très bien devenir célèbre dans les années à venir, car son association avec Audi pourrait aboutir à la création d’éthanol et de diesel de synthèse.
Ici, pas de risque de problème avec l’agriculture puisqu’ils n’utilisent ni eau, ni terre, ni biomasse pour leur fabrication.
Ce sont des biocarburants de troisième génération produits à partir de micro-algues mais Joule étudie également la possibilité de modifier génétiquement des bactéries afin qu’elles produisent naturellement du carburant en se servant d’eau, du soleil et du CO².
C’est ici que l’association avec Audi devient intéressante car ce carburant serait très facilement utilisable.
Mélangé avec 15 % d’essence dans les véhicules fonctionnant à l’E85, le e-ethanol aurait les mêmes propriétés que le bioéthanol existant.
Encore mieux, le e-diesel serait nettement moins polluant (pas de soufre et de composés aromatiques) et procurerait de meilleures performances.
Il aurait également le grand avantage d’être déjà compatible avec les TDI Clean diesel de la marque allemande.
Toutefois, on est loin de la pure recherche sans concrétisation puisqu’une unité de fabrication est d’ores et déjà en cours de construction.
Mais le plus étonnant est que l’introduction sur les marchés en 2014 pour le e-ethanol et 2016 pour le e-diesel est déjà évoquée avec un coût de production de 0,25 €/ litre.
Écologique et économique, voici peut-être le carburant du futur.
Reste à connaître maintenant les prix à la pompe et surtout la réaction des pétroliers.
source: caradisiac.com

Coup d'envoi des négociations de l'ONU sur les changements climatiques à Doha

Par Axel 28 novembre 2012 9079 Vues 1 commentaire(s)

 

Le Président de la Conférence des Parties (COP 18), Abdullah bin Hamad Al-Attiyah, prend la parole à l'ouverture des débats. Photo: UNFCCC

 

26 November 2012 – Des représentants de gouvernements, d'organisations internationales et d'ONG se sont réunis lundi à Doha, au Qatar, pour l'ouverture de la dix-huitième session de la Conférence des Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC), dont l'ambition est de définir et mettre en œuvre les mesures visant à limiter les émissions de gaz à effet de serre d'ici 2020.

 

« Nous disposons d'une occasion unique au cours des prochains jours et devons la saisir », a estimé le Président de la Conférence des parties (COP 18), Abdullah bin Hamad Al-Attiyah, à l'ouverture des travaux en exhortant les participants à respecter les délais convenus et à redoubler d'efforts pour la mise en œuvre des décisions prises.

 

La huitième session de la Conférence réunit les 195 États Parties au Protocole de Kyoto. Au terme de cet instrument juridique contraignant, adopté en 1997, 37 États parmi les plus industrialisées et les pays en transition vers une économie de marché, se sont fixé des limites contraignantes à respecter en matière d'émissions, ainsi que des réductions programmées. Le Protocole expire à la fin de 2012 et les participants à la COP 18 doivent se mettre d'accord sur un texte pour le remplacer.

 

Dans son allocution, la Secrétaire exécutive de la CCNUCC, Christiana Figueres, a rappelé les conclusions de plusieurs rapports récents de l'ONU, qui soulignent qu'il est urgent d'agir pour empêcher la hausse des températures de plus de 2°C, sous peine de graves conséquences. Mme Figueres a affirmé que les pays peuvent encore y parvenir à condition d'agir maintenant, puisque les connaissances, technologies et politiques requises sont connues et prêtes à être utilisées.

 

« Les analyses des experts sont unanimes pour souligner que nous avons la possibilité de renverser cette tendance si nous agissons maintenant, ce qui serait plus efficace et moins onéreux que de le faire plus tard. Au cours des dernières trois années, les politiques et actions entreprises pour favorise l'émergence d'un avenir énergétique propre et durable se sont multipliées. Mais cela reste néanmoins insuffisant. Doha doit permettre de trouver une solution de long terme », a souligné Mme Figueres.

 

Lors de la réunion de la COP 17 à Durban, en Afrique du Sud, l'an dernier, 194 États parties de la CCNUCC s'étaient mis d'accord sur la Plateforme de Durban, qui rassemble plusieurs décisions, notamment le lancement d'un protocole applicable à tous les États membres pour une seconde période d'engagement du protocole de Kyoto, et le lancement du Fonds vert pour le climat, qui a été crée pour aider les pays en développement à se prémunir des effets des changement climatique et stimuler le développement durable.

 

Source: un.org

Une autoroute phosphorescente dès 2013 aux Pays Bas ?!

Par Axel 23 novembre 2012 9134 Vues Pas encore de commentaires

La pollution lumineuse est un véritable fléau pour la faune, la flore et de nombreux écosystèmes. Aussi, toutes les solutions qui pourraient remplacer les éclairages urbains par d'autres techniques sont les bienvenues et c'est en ce sens que les propositions de Daan Roosegaarde et de son équipe sont particulièrement intéressantes. Ce cabinet d'étude a en effet cherché à mettre en place des autoroutes plus "intelligentes" et qui pourraient communiquer d'une certaine manière avec les usagers. Une autoroute phosphorescente en test dès 2013.

autoroutes-phosphorescentes-copie-1.jpg

L'idée de départ consiste à faire un marquage sur le sol, avec une peinture spéciale phosphorescente, qui se charge de lumière la journée et qui la restitue la nuit, lorsqu'elle est éclairée par des phares d'automobiles. Ainsi, finis ces immenses réverbères qui longent et polluent nos autoroutes ! Imaginez un peu les économies que cela représente en terme d'électricité (encore un projet qui ne va pas plaire à EDF ! ) Et puis, au delà de l'aspect pollution lumineuse, cette technique permet de communiquer également avec les automobilistes en marquant le sol avec des dessins de  "gros flocons de neige" qui ne seront visibles que lorsque la température passera  par exemple sous la barre des 1°. Ainsi, l'automobiliste comprend que le sol devient glissant et qu'il faut adapter une conduite appropriée. Les premiers essais seront menés en 2013, aux Pays Bas....A suivre, donc. Bonne idée, non ? source: ecolodujour